Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog bertysblog

hymnes nationaux

“Kimi ga yo“, hymne japonais

11 Février 2022, 00:02am

Publié par Berty

Le 11 février, le Japon célèbre sa fondation.

Le texte de “Kimi ga yo“ est un tanka (l’ancêtre du haïku) anonyme de l’époque de Heian (794 - 1185). C’est l’un des hymnes les plus courts, la forme du tanka étant extrêmement codifiée : 31 mores (“syllabes“ japonaises) sur cinq lignes.

Kimi ga yo wa
Chiyo ni yachiyo ni
Sazare-ishi no
Iwao to narite
Koke no musu made.

Puisse votre règne
Durer m
ille ans, pour huit-mille générations,
Jusqu’à ce que les pierres
Deviennent roches
Recouvertes de mousse.

John William Fenton (1828 - 1890), était le chef de la fanfare du 1er bataillon du Britain’s 10th Foot Regiment. Ce dernier était arrivé au Japon en 1867 pour assurer la sécurité de la communauté étrangère de Yokohama. A la demande des cadets de l’Ecole navale japonaise, Fenton devient leur instructeur. Il fait venir des instruments de Londres et crée la première fanfare militaire japonaise. Au cours d’une discussion avec le capitaine d’artillerie Iwao Oyama, s’appuyant sur l’exemple du “God save the Queen“, il lui démontre l’intérêt d’un hymne national. Iwao Oyama était issu d’une grande famille de samouraïs et, comme tel, cultivé et parfait connaisseur de la poésie japonaise. Il était également ouvert à l’influence occidentale : l’année suivant sa rencontre avec Fenton, il entra à Saint-Cyr, puis partit à Genève étudier les langues étrangères. Elevé à la dignité de prince, il fut chef d’état-major général, maréchal, ministre de la guerre à plusieurs reprises… C’est lui qui choisit le poème qui devait servir de texte au futur hymne japonais et demanda à Fenton d’en composer la musique.
Cet hymne fut présenté à l’empereur en 1870.

En 1880, la Maison Impériale adopte une nouvelle mélodie, attribuée au compositeur japonais Hiromori Hayashi (1831 - 1896). Il semblerait qu’elle soit, en réalité, l’œuvre de deux élèves de Hayashi, Yoshiisa Oku et Akimori Hayashi.

Franz Eckert (1852-1916), compositeur allemand, et alors directeur de l’orchestre de la marine, harmonise la mélodie pour des instruments occidentaux.

Cette version sera donnée en première audition à l’occasion de l’anniversaire de l’empereur Meiji, le 3 novembre 1880, et deviendra, de fait, l’hymne national du Japon. Il faudra toutefois attendre le 29 juin 1999 pour que l’hymne soit reconnu officiellement comme tel.

Voir les commentaires

<< < 10 20 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 > >>