Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog bertysblog

Articles avec #hymnes nationaux

Hymne national brésilien

6 Septembre 2017, 23:02pm

Publié par Berty

Le 7 septembre 1822 le Brésil déclare son indépendance. En 1949, c'est ce 7 septembre qui est devenu officiellement le Jour de l'Indépendance, fête nationale brésilienne.

Les auteurs

L’auteur des paroles est Joaquim Osório Duque-Estrada (né à Paty do Alferes le 29 avril 1870 et mort à Rio de Janeiro le 5 février 1927), enseignant, journaliste et poète, membre de l’Académie brésilienne des lettres. Francisco Manuel da Silva est né le 21 février 1795 à Rio de Janeiro. Il commence très jeune des études musicales, abordant le violoncelle à 10 ans, puis le chant dans le chœur de la Chapelle Royale et enfin la composition. En 1825, il est engagé comme deuxième violoncelle à la Chapelle Royale. En 1841, il est nommé maître de chapelle de la Chapelle Impériale. Parallèlement, il continue sa carrière de chef et de compositeur puis, en 1863, fonde le Conservatoire impérial de musique. Il décède à Rio le 18 décembre 1865.

L’histoire

Le 14 avril 1831, suite à l’abdication de Pedro Ier, est donnée en première audition, au Teatro São Pedro de Alcântara, une “Marche triomphale“ composée par Francisco Manuel da Silva. La mélodie (vraisemblablement écrite en 1822-23) est alors chantée sur des paroles d'Ovide Saraiva de Carvalho e Silva. Un nouveau texte remplacera celui d’origine après le couronnement de Pedro II. Après la proclamation de la République, le gouvernement décide de doter le Brésil d’un hymne national officiel et organise un concours dans ce but. Une vive polémique se déclenche après la publication d’un vibrant plaidoyer pour la mélodie de da Silva (adoptée sous la monarchie par consensus populaire, mais non officielle) par Oscar Guanabarino, musicien et critique d’art réputé. Comme il était trop tard pour annuler un concours dont les quatre finalistes (Francisco Braga, J. Queiroz, Alberto Nepomuceno et Leopoldo Miguez) étaient déjà connus, un compromis fut trouvé : la mélodie du lauréat du concours, Leopoldo Miguez, deviendrait, sur des paroles de José Joaquim de Campos da Costa de Medeiros e Albuquerque, l’hymne de la Proclamation de la République !

La mélodie de da Silva étant, quant à elle, maintenant définitivement retenue comme hymne national, il fallait encore doter cet hymne de paroles dignes de lui et un nouveau concours fut organisé en 1909, remporté par Joaquim Osorio Duque Estrada. Celui modifiera légèrement les paroles en 1916 et le texte sera officiellement adopté par décret le 6 septembre 1922.
Un autre décret du 1er octobre 1936 fixe les interprétations officielles : l’orchestration de Leopoldo Miguez, l’instrumentation pour les fanfares du second lieutenant du Corps des pompiers du district fédéral Antonio Pinto Junior et l’harmonisation d’Alberto Nepomuceno pour les chorales.
Une nouvelle orchestration, due à António de Assis Republicano (1897-1960), a été adoptée en 1946.

Le compositeur et pianiste américain, Louis Moreau Gottschalk (1829 - 1869), a qui l’on doit de nombreuses transcriptions et fantaisies sur des airs d’opéra, composa également une “Grande fantaisie triomphale sur l’hymne national brésilien“ (1869).

Et, pour nous rappeler que le Brésil est le pays possédant la plus longue frontière terrestre commune avec la France, voici son hymne interprété par l'Orchestre Symphonique de Sao Paulo dirigé par son chef (français) de l'époque, Yan Pascal Tortelier, pour l'ouverture de sa saison de concert 2009.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>