Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog bertysblog

bertysblog

Bayreuth, Octobre 88

2 Février 2007, 20:41pm

Publié par Berty

Un de mes nombreux souvenirs marquants… Octobre 88, petite virée avec un petit groupe d’amateurs d’opéra. Destination Bayreuth et Nuremberg.

Nous étions parti un vendredi matin de Strasbourg pour assister à un événement exceptionnel : l’opéra de Munich étant en réfection, toute la troupe se déplaçait à Bayreuth et donnait quelques représentations dans le splendide théâtre des Margraves, certes moins connu que le célèbre Festspielhaus de Wagner, mais au moins aussi étonnant. Il est considéré comme l’un des plus beaux théâtres baroques d’Europe.





Arrivés à Bayreuth, notre première halte fut pour le Festspielhaus, qui accueille le célèbre festival. Nous eûmes droit à une visite complète, incluant la scène et la fameuse fosse couverte et en gradins. Pendant quelques instants, j’ai rêvé à tous ces grands chefs qui s’y sont succédés : j’étais assis à leur place, devant leur pupitre, face à la scène.



Installation à l’hôtel, puis direction le théâtre pour une soirée sublime : Capriccio de Richard Strauss, sous la direction de Wolfgang Sawallisch ! Légère déception, Lucia Popp qui devait chanter le rôle principal, souffrante, était remplacée par Pamela Coburn. Théo Adam, légende vivante du chant wagnérien, incarnait La Roche aux côtés de La Clairon de la grande Brigitte Fassbaender et d'Alan Titus, Wolfgang Rauch, Claes H. Ahnsjö… Les amateurs apprécieront !
Retour à l’hôtel où nous avons eu le plaisir de dîner à côté des interprètes : Théo Adam, applaudi à son entré dans la salle est venu nous saluer, nous avons pu échanger quelques mots avec Wolfgang Sawallisch. Très belle soirée.

Le lendemain visite de la Villa Wahnfried, demeure de Wagner…


(dans le salon, le piano de Franz Liszt…


…et au sous-sol, de petites vitrine contenant les décors des principales productions de différents festivals depuis l'origine)


 puis du palais des Margraves. Splendide !


Et le soir, un événement : la première audition publique de la 2ème symphonie en mi-bémol majeur de Richard Wagner. La partition n’avait été retrouvée que tout récemment et n’avait été jouée qu’une seule fois à la bibliothèque de Munich devant un petit comité. J’étais assis au deuxième rang, juste derrière Wolfgang Wagner, le petit-fils du compositeur, qui, ayant appris que nous avions fait le déplacement pour l’occasion, tint à venir nous saluer.
Au programme de ce concert de l’Orchestre d’Etat Bavarois toujours dirigé par Wolfgang Sawallisch, le duett concertino pour clarinette et basson avec orchestre et harpe de Richard Strauss et la deuxième symphonie de Beethoven.
Superbe.

Le lendemain départ pour Nuremberg, visite de la ville (avec passage obligé sur la place Hans Sachs… le maître chanteur dont Wagner avait fait le héros de son opéra “Les Maîtres Chanteurs de Nuremberg“) et de l’opéra puis, le soir, “Palestrina“ de Hans Pfitzner, sous la direction d’un chef alors inconnu, Christian Thielmann !

Le lundi matin, retour à Strasbourg…

Un week-end exceptionnel, comme j’ai eu la chance d’en avoir quelques-uns.

Voir les commentaires