Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog bertysblog

Melina Mercouri

17 Octobre 2017, 23:02pm

Publié par Berty

Comédienne, actrice, chanteuse, résistante, militante… Melina Mercouri était tout cela, mais plus que tout elle était grecque, profondément, viscéralement…

Maria Amalia Mercouri est née le 18 octobre 1920 à Athènes (si le jour n'est pas contesté, certaines biographies donnent 1923, 1925 voire 1930 comme année de naissance. 1920 est l'année figurant dans sa biographie sur le site de la fondation Melina Mercouri. A 15 ans, pour échapper au milieu familial (des notables Athéniens, un père député, un grand-père ex-maire d'Athènes), elle se marie. Trois ans plus tard elle divorce et s'inscrit à l'Institut Dramatique du Théâtre National d’Athènes. Après un début de carrière consacré au théâtre, tant à Athènes qu'à Paris, elle débute au cinéma dans "Stella" de Michael Cacoyannis, en 1955

Sa rencontre, au festival de Cannes, avec Jules Dassin, marquera un tournant important dans sa carrière (ils tourneront huit films ensemble) et sa vie (elle l'épousera en 1966). La renommée internationale viendra avec le film "Jamais le dimanche" pour lequel elle reçoit le prix d’interprétation féminine au festival de Cannes et est nommée aux Oscars. C'est dans ce film qu'elle chante "Les enfants du Pirée".

En 1967, après le coup d'état des colonels, Melina Mercouri est déchue de ses droits civiques et s'exile en France. Sa carrière prend un nouveau tournant, elle devient extrêmement populaire en tant que chanteuse tout en s'engageant activement contre la dictature grecque.

Son beau-fils, Joe Dassin, lui composa cette chanson qu'elle dut chanter assise dans cette émission : elle qui aimait danser, s'était cassé un doigt de pied !

En 1974, à la chute de la dictature, elle rentre en Grèce. Son engagement politique l'éloigne peu à peu du cinéma. Députée du Mouvement socialiste panhellénique en 1978, elle est nommée Ministre de la Culture en 1981, portefeuille qu'elle conserve jusqu'en 1989.

Durant son mandat (en 1985), elle imagine le concept des capitales européennes de la culture. Elle retrouve son ministère en 1993 et le conservera jusqu'à son décès, le 6 mars 1994.
Elle a sa statue à Athènes, des timbres portent son effigie

Voir les commentaires