Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog bertysblog

Lofsöngur, l’hymne national islandais

16 Juin 2021, 23:02pm

Publié par Berty

Voilà un petit pays qui fait beaucoup parler de lui lorsque ses volcans se réveillent ! Un pays de 334 252 habitants (à titre de comparaison, les villes françaises classées 5e et 6e par nombre d’habitants sont Nice avec 342 522 habitants et Nantes avec 303 382 habitants) qui bloquent (bien involontairement) des millions de passagers de lignes aériennes.
Le 17 Juin, il célèbre avec le Lýðveldisdagurinn, la fête nationale, son indépendance acquise en 1944.

En 874, le Norvégien Ingólfur Arnarson s’installe en Islande : il est considéré comme étant le premier Islandais ! Pour célébrer le millième anniversaire de cet événement, en 1874, de grandes fêtes sont organisées dans tout le pays. Par décret royal du 8 septembre 1873, un office devait être célébré, le même jour, dans toutes les églises du pays afin de commémorer ce millénaire. Le comité des fêtes demanda à Matthías Jochumsson, pasteur, poète et auteur dramatique, d’écrire les textes de sept chants devant être interprétés ce jour-là. Matthías Jochumsson était ami avec Sveinbjörn Sveinbjörnsson, le premier compositeur “professionnel“ islandais, qui venait de s’établir comme professeur de musique à Edimbourg et chez lequel il séjourna quelques mois entre l’automne 1873 et le printemps 1874. C’est là qu’il écrivit un huitième poème “Ó, guð vors land“ qu’il montra à Sveinbjörnsson en lui demandant de le mettre en musique. Après avoir refusé, jugeant la tâche trop difficile, celui-ci finit par accepter et l’hymne fut livré juste à temps pour la fête et chanté, avec les sept autres, lors des trois messes solennelles célébrées à la cathédrale de Reykjavík, le dimanche 2 août 1874. Dans un premier temps, ce chant ne fut pas particulièrement remarqué.

A cette époque l’Islande (et depuis 1262) était sous domination norvégienne, il n’y avait donc pas d’hymne national. “Ó, guð vors land“ était très populaire et souvent interprété par les sociétés de chant, mais pour chanter en l’honneur de leur patrie, les Islandais avaient choisi “Eldgamla Ísafold“ (Vieille Islande), un poème patriotique de Bjarni Thorarensen, chanté (une fois encore) sur la mélodie du “God save the King“. Ce dernier point, ainsi qu’un texte perçu comme anti-danois ne pouvait lui permettre adopter officiellement comme hymne national. C’est donc “Ó, guð vors lands“ qui fut choisi au moment de l’indépendance en 1944. L’état islandais acquit les droits d’auteur pour la musique en 1948, et en 1949 pour le texte.

O Dieu d’Islande ! O Dieu d’Islande ! Nous chantons ton nom, ton nom mille fois saint. Les cohortes des temps te tressent une couronne de soleils du firmament sans fin. Devant toi un seul jour est comme mille ans, et mille ans un jour, O Seigneur, une fleur d’éternité, sur la lande tremblant, qui adore son Dieu et puis meurt. O mille ans d’Islande : une fleur d’éternité, sur la lande tremblant, qui adore son Dieu et puis meurt.

Commenter cet article