Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog bertysblog

Voix d'enfants

27 Août 2018, 23:02pm

Publié par Berty

Je suis toujours sceptique lorsque je vois des émissions consacrées à de jeunes talents, surtout des chanteurs. Ont-ils bien conscience que la gloire, éphémère, que peut leur apporter ce genre d'émission est, dans leur cas, encore beaucoup plus courte que celle que peuvent espérer des adultes ?

Leur voix va changer et, une fois la mue passée, qu'en restera-t-il ? S'ils ont intégré ce paramètre (eux, mais surtout leurs parents), alors tout va bien : qu'ils profitent pleinement de ces quelques années. Mais s'ils espèrent construire une carrière sur la durée, la chute risque d'être brutale.

L'actualité lyrique nous a fourni un exemple de la rapidité avec laquelle une jeune carrière peut s'interrompre. Il y a quelques années, dans "Pélléas et Mélisande" à Lyon, le jeune interprète d'Yniold a mué au cours de répétitions. Comme celles-ci étaient déjà bien avancées, il a joué le rôle pendant qu'un autre jeune chanteur lui "prêtait" sa voix !

J'ai en mémoire deux cas précis, deux jeunes chanteurs, super-stars en leur temps, vedettes de plusieurs films qui ont connus d'énormes succès populaires : Joselito en Espagne (dans les années 50) et Heintje en Allemagne (dans les années 70). Leurs films, conçus uniquement pour les mettre en vedette, dégoulinants de bons sentiments, sont devenus irregardables. Mais les voix ont gardé un pouvoir émotionnel intact.

Joselito

Heintje

Si le second a continué une carrière de chanteur plutôt modeste, le premier a totalement disparu.

Plus récemment, dans les années 90, c'est un jeune Belge, Michael Verschuere, né en 1986, qui a connu un certain succès. Une tentative de retour sur scène après sa mue ne semble pas avoir eu de suite : aux dernières nouvelles, il semblerait qu'il ait renoncé à faire carrière dans la chanson… pour le moment.

Il y a bien sûr toujours des exceptions, mais elles sont (très) rares. En voici quelques exemples :

Peter Schreier, alors membre du Kreuzchor de Dresde.

Max Emmanuel Cenci en 1993 (16 ans)

Beverly Sills à 8 ans…

La même, quelques années plus tard !

Vittorio Grigolo (13 ans), lors d'un concert de Noël à Rome en 1990

En 2008, dans "La Traviata" en direct depuis la gare de Zurich.

Juan Diégo Florez à 16 ans

Alois Mühlbacher en 2010 (15 ans) au Staatsoper de Vienne sous la direction de Marc Minkowski

Alois Mühlbacher en 2017

Plus étonnant : les frères Wey, Terry (né en 1985) et Lorin (né en 1990), formés au sein des Wienersängerknaben, et qui poursuivent leurs carrières respectives.

L'aîné, Terry

Terry, en 1991

Le cadet, Lorin (2004)…

Lorin, en 2016.

Commenter cet article
D
C'est un beau souvenir que de voir Heintje chanter "Heidschi Bumbeidschi" !  Je me souviens de l'avoir vu dans un film, traduit en français, il y a de nombreuses années.  Est-ce que quelqu'un se souvient du titre ?  Je serais intéressé à me le procurer ...
Merci !
Répondre
L
Effectivement des voix claires..c'est tres beau....en france je ne me rappelle pas que nous ayons eu de meme sinon Belle et sebastien mais il ne chantait que sur le generique....mais nous avions les popyys, et romeo, Noam, quand j'avais 3 ans en 74 ...
Répondre