Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog bertysblog

Décès de Martine Mahé

30 Juillet 2011, 10:47am

Publié par Berty

Que serait l’opéra sans ces nombreux chanteurs souvent voués aux seconds rôles ? Moins exposés que les stars qui attirent le public, parfois ignorés par la critique dans ses comptes rendus, c’est pourtant sur leurs épaules que reposent la plupart du temps la réussite d’un spectacle.

 

Sans eux, le spectateur n’assisterait qu’au “numéro“ de tel ténor adulé ou telle soprano starifiée par les médias, mais ce n’est qu’avec une distribution homogène et des seconds rôles de qualité (et très souvent de grand talent) qu’un opéra atteint sa véritable dimension.
Le véritable amateur d’art lyrique les connaît bien et sait les apprécier à leur juste valeur. Et c’est avec plaisir qu’il les retrouve, de temps en temps, en soliste lors de concerts ou dans des rôles de premier plan sur des scènes plus modestes ou de petits festivals où leur talent peut enfin s’exprimer pleinement.


Mais ce relatif anonymat n’est pas sans conséquence, et c’est ainsi qu’il aura fallu près de quinze jours pour que l’on apprenne, sur le site Forum Opéra, la disparition de Martine Mahé.


Chanson trise (Duparc)


Premier prix à l’unanimité du Conservatoire d’Aix-en-Provence, Martine Mahé était également titulaire d’une licence d’espagnol et de musicologie. Une bourse lui avait ensuite permis d’aller se perfectionner, pendant 2 ans, auprès de Gina Cigna à l’Ecole de la Scala de Milan. A son retour en France, elle avait intégré l’Ecole d’Art Lyrique de l’Opéra de Paris, où ses débuts très remarqués dans “Il barbiere di Siviglia“ lui avait vallu un engagement de l’Opéra. Sur cette scène, elle chante alors dans “La Traviata“, “La clemenza di Tito“, “Don Giovanni“, “Faust, “Le nozze di Figaro“... C’est là que je l’ai entendu dans “Don Carlos“, elle interprétait le rôle du page Thibault (aux côtés de la sublime Eboli de Nadine Denize) sous la direction de Georges Prêtre. C’était le 10 octobre 1986.
Elle entame également une carrière internationale passant par Milan, Genève, Lausanne, le Festival de Glyndebourne, le Holland Festival… avec Mercedes (Carmen-, le Page (Salomé), Alisa (Lucia di Lammermoor), Dame Marthe (Faust), Clotilde (Norma), Giovanna (Rigoletto), Margret (Wozzeck), Nicklausse (les Contes d’Hoffmann), l’Opinion Publique (Orphée aux enfers)…



Faust (Gounod) - Acte 3, Dame Marthe avec Ferruccio Furlanetto (Mephistopheles), Soile Isokoski (Marguerite) et Marcelo Giordani (Faust) sous la direction de Maurizio Benini - Paris Bastille, 2001 

 

En France, elle se produit notamment au Festival d’Albi (Le viol de Lucrèce), à Toulouse (Le Comte Ory, La forza del destino) à Bordeaux (Luisa Miller, Cosi fan tutte, La Belle Hélène), à Lille (Eugène Onéguine), aux Chorégies d’Orange (Lucia di Lammermoor), Festival de Versailles et à Nice (Armide/Gluck)…
Au concert, elle se produit au Concertgebouw d’Amsterdam, aux Proms de Londres, avec l’Orchestre symphonique de Mulhouse, avec l’Orchestre de Picardie…
Elle s’est éteinte le 17 juillet 2011 à l’âge de 60 ans.



Der Rosenkavlier (Strauss) - Fin de l’acte 2, Annina avec Markus Hollop (Baron Ochs) - Grand Théâtre de Genève
.

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 > >>