Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog bertysblog

Le talent est-il héréditaire ?

18 Février 2011, 13:50pm

Publié par Berty

Bonne question… Il semble y avoir autant d’exemples tendant à confirmer cette thèse que de contre-exemples tout aussi édifiants.

 

Seule certitude, la passion peut se transmettre. Mais elle n’explique pas tout : qui n’a jamais entendu un passionné de chant s’investir corps et âme dans une interprétation calamiteuse, desservit par un timbre de crécelle et une justesse plus que relative ? A l’opposé, on trouve des dynasties de comédiens (les Seigner, les Brasseurs…), des compositeurs (la famille Bach, les trois Mozart…), des chefs d’orchestre (et là on pense tout de suite aux Kleiber).

 

Ce qui a soulevé cette question est une critique sur un spectacle de danse dans lequel j’ai relevé ce passage :
«Marine Ganio est une danseuse atypique. Son talent est flagrant, presque insolent. Espiègle et mutine, elle possède une expressivité toute théâtrale (il fallait la voir effeuiller sa marguerite imaginaire !) et un sens du spectacle inné. Sa danse, qui allie à la fois délicatesse, maniérisme et virtuosité, est porteuse de ce petit quelque chose qui préfigure les grandes ballerines. Talent à suivre de près…» (Marie-Astrid Gauthier sur Resmusica à propos du spectacle “Karl Paquette et les solistes de l’Opéra de Paris“).
Marine Ganio est actuelle “quadrille“ dans le corps de ballet de l’Opéra de Paris. Pour les non-initiés, je rappellerais que ce ballet est extrêmement hiérarchisé et comprend cinq échelons qui se franchissent par concours interne, du mois pour les quatre premiers : quadrille, puis coryphée, ensuite sujet et enfin premier danseur. L’accès au dernier échelon, le plus prestigieux, étoile, fait l’objet d’une nomination.
Aujourd’hui, Marine Ganio est donc au tout début de cette progression. «… talent est flagrant… petit quelque chose qui préfigure les grandes ballerines…». Elle semble promise à grand avenir. Et c’est là que j’en arrive à ma question sur l’hérédité.
Marine est la fille de Denis Ganio, premier danseur des Ballets Roland Petit, qui a également fait une très belle carrière internationale.
Elle est également la sœur de Mathieu Ganio, danseur étoile à l’Opéra de Paris. Un danseur au talent aussi flagrant que celui de sa sœur, si l’on en juge par son ascension fulgurante : engagé dans le corps de ballet en 2001, il devient coryphée en 2002, sujet en 2003 et, fait rarissime, il est nommé étoile le 20 mai 2004 alors qu’il n’était pas encore premier danseur. Il n’avait que 19 ans.

 

Etre nommé étoile au bout de trois est déjà en soit un cas exceptionnel, c’est largement moins que le durée moyenne entre l’accès au grade de premier danseur et la nomination au rang d’étoile (même si certains n’ont guère eu à attendre, comme Sylvie Guillem, nommé après n’avoir été première danseuse que pendant… cinq jours !). Mais je n’ai trouvé que deux cas de sujets devenus étoiles en sautant l’étape premier danseur, Manuel Legris et Dominique Khalfouni. Dominique Khalfouni, la mère de Mathieu et Marine !

 

De quoi se poser des questions, non ?

Le fils




Les parents


 

.

Voir les commentaires

1 2 > >>